C’est, somme toute, avec un enthousiasme fortement mitigé que les artistes de Lavalette se sont lancés dans le dessin au stylo bille et au fusain sous l’égide de leur professeure Muryel Daydé . Elle leur a expliqué de nouvelles et différentes techniques pour traduire et retranscrire sur leurs toiles le mouvement des vagues, le galbé des bateaux et l’incandescence du soleil. Toujours très appliqué, personne n’a levé le nez de son ouvrage pour rester concentré et rester à l’écoute des conseils toujours avisés de leur formatrice. Une fois cette première étape franchie et les premiers obstacles surmontés, tous ont été finalement très contents du résultat obtenu prouvant une fois de plus que le travail et la persévérance étaient les alliés d’un bel ouvrage.

Après quelques jours de repos le groupe s’est retrouvé autour des chevalets pour préparer la toujours très attendue exposition du mois juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu