Torche en main et baskets aux pieds, les agents techniques sont rentrés « plein gaz » dans le désherbage des rues. Finis les produits chimiques pourtant très efficaces mais nocifs pour l’environnement et bonjour les nouveaux systèmes pour détruire les herbes hautes de façon « plus naturelles » … Après une nouvelle débroussailleuse aux lames adaptées, ce chariot thermique à air pulsé, dont l’efficacité a été par ailleurs prouvée, complétera l’arsenal de lutte contre les mauvaises herbes. Toutefois, moins radical que les désherbants classiques, il sera demandé à chacun d’entre nous de maintenir « son devant de porte propre », au risque de voir très rapidement les graminées et autres, repousser promptement.  Chaque nouveau geste pour la nature implique de nouveaux comportements de notre part. C’est à cette seule condition que le pari du non chimique sera gagné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu