Depuis quelques jours les batteurs des machines à vendanger bruissent dans les plaines de la Malepère. Très tôt le matin, une armada d’engins agricoles se précipite dans les vignes pour récolter le raisin.

Mais cette année s’annonce particulièrement difficile pour les vignerons.

Le manque d’eau de ces derniers mois n’a pas permis au fruit de grossir.

Les petits grains chargés de sucre ont remplacé les belles grappes bien fournies.

Après les quelques jours consacrés à la cueillette des blancs, les rouges seront ramassés, mais les prévisions sur les quantités attendues sont plutôt mauvaises.    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.