Avec un début de printemps ou le soleil et la chaleur côtoient la pluie et le froid, l’herbe n’a jamais été aussi verte. La commune s’étant engagée dans le processus « zéro phytho » les agents chargés de l’entretien des espaces verts sont quotidiennement à l’œuvre pour tailler et couper haies et pelouses particulièrement friands de ces conditions climatiques. Mauvais pour la planète, mais faisant tout de même gagner du temps, les désherbants ont laissé la place aux débroussailleuses.

Ce mode de traitement, particulièrement énergivore en temps et en travail, mobilise les agents des services techniques, qui sont aussi sollicités pour effectuer d’autres taches de la vie quotidienne. A l’heure où les actions citoyennes sont plébiscitées, il est devenu aujourd’hui indispensable, afin de maintenir le village propre, de faire le maximum pour « entretenir » du mieux possible son devant de porte, comme le préconise le mouvement « zéro phytho ».

Alors inutile de râler, l’écologie est l’affaire de tous. Sans cet investissement de chacun d’entre nous, tous favorable au non emploi des désherbants, le travail deviendra vite insurmontable, tant le village est vaste et tant il abrite de nombreux espaces verts.

C’est cela aussi l’investissement citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.