Bien sûr, qui que vous rencontriez au stade ou dans les environs, tous crieront au scandale, tous vous dirons que ces actes sont intolérables, inadmissibles et scandaleux, mais pourtant…, mais pourtant la réalité est là et sous nos yeux : des sacs d’ordures ménagères, des magazines, des encombrants, des immondices, un véritable fatras empilé l’un sur l’autre au pied des colonnes à collecter le verre ou les vêtements usagés.  Trop de lieux sont aujourd’hui devenus des « décharges sauvages », et pourtant l’écologie n’a jamais été autant d’actualité. Mais l’écologie ce n’est pas que la pollution des océans ou la préservation des espèces, c’est aussi l’attention que nous portons aux gestes du quotidien ; les déchets ménagers en font essentiellement partis. Pourtant, certains et bien souvent les donneurs de leçons, estiment que, comme ils payent, ils ont le droit de se débarrasser comme ils l’entendent, des objets ou détritus, ou bon leur semble.  Le reflet de l’égoïsme et de la bêtise humaine.

La collectivité devant assumer ces enlèvements mais aussi éviter que cela ne se reproduise a déposé plainte. L’enquête a été prestement diligentée et les responsables-coupables rapidement trouvés. Ils en paieront les conséquences.

N’étant pas toutefois les seuls à avoir ce type d’agissement et devant l’ampleur de ce phénomène, des caméras de vidéo-surveillance vont être très prochainement installées dans tous les endroits sensibles à ce type d’incivilité.  Une nouvelle dépense qui aurait pu encore être évitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.