Lorsque l’on est écureuil les mois d’octobre et de novembre sont propices à la cueillette des noisettes. Particulièrement agiles, leur préoccupation principale quelques jours avant l’hiver, est d’accumuler le maximum de fruits coques pour survivre aux froids habituels de la période hivernale. Une activité qui quelque fois met en colère les propriétaires de noisetiers qui du jour au lendemain se retrouvent avec des arbres sans fruits. Mais que dire lorsque ce charmant petit animal entrepose toute, ou une partie de sa nourriture, dans un coffret d’arrivée de gaz… Mais que dire lorsque n’écoutant que son ventre le charmant petit animal croque le tuyau servant à alimenter une maison… Problème de vue, problème de gourmandise ou de boulimie ? Lui seul le sait.

En tous cas sa voracité et son empressement à se nourrir a provoqué une fuite de gaz. Une fuite assez importante pour que les services d’urgence de GrDF interviennent in-situ afin de sécuriser très rapidement ce problème. Plus de peur que de mal. Espérons qu’il en est de même pour l’écureuil.

Menu