Quelques heures après l’élection du nouveau président de la république, trop peu de Lavalettois sont venus commémorer le 8 mai 1945, fin de la seconde guerre mondiale.

Les plus anciens se sont remémorer les années d’occupation et la joie immense à l’annonce du débarquement, de la libération de Carcassonne puis de l’armistice, mais n’oublierons jamais l’inutilité de ces années de souffrance et d’atrocités.

En ces périodes difficiles de guerre et de terrorisme René Milhau a souhaité que la paix l’emporte sur la folie et la colère des hommes.

Un apéritif convivial a clôturé cette cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.